Accueil > Nos entreprises > Portraits > VRAC

L'équipe

Association VRAC

Boris TAVERNIER

Contact

Adresse



Téléphone :

Voir le site internet

VRAC

Projet incubé

Rhône-Alpes

Consommation responsable , Services aux particuliers

L’objectif de VRAC est de rendre accessible des biens de consommation de qualité aux habitants des quartiers populaires en développant des groupements d'achat.

Le projet :

Les indicateurs socio-économiques révèlent que les phénomènes de précarité sont plus accentués dans les Zones Urbaines Sensibles comparativement à l’ensemble de l’agglomération lyonnaise : 23 % des personnes en zone urbaine sensible contre 16 % dans l’unité urbaine de Lyon sont concernées par le chômage, la population active est à 71 % ouvrière et employée contre 53 % dans l’unité urbaine de Lyon et 19 % de la population dispose de bas revenus contre 8 % dans l’unité urbaine de Lyon.

Plus qu’ailleurs, les habitants des quartiers populaires rencontrent des difficultés économiques qui limitent leur pouvoir d’achat. En effet, devant les restrictions budgétaires du quotidien, chaque dépense est généralement orientée vers « le moins cher » au détriment de la santé, de la qualité ou de l’efficacité des produits.

VRAC s’attaque aux problèmes suivants :

  • Les inégalités socio-économiques entre les habitants des quartiers populaires et le reste de la population.
  • La discrimination renforcée face à l’accès à la consommation.
  • Une alimentation génératrice de problèmes sanitaires et sociaux chez les publics précaires.
  • Un isolement social marqué dans les quartiers populaires

Pour les résoudre :

  • Rendre les habitants acteurs de leur consommation.
  • Encourager les dynamiques collectives et le faire ensemble.
  • Travailler en articulation avec les dynamiques et acteurs existant sur les territoires.
  • Rechercher le meilleur rapport qualité/prix.
  • Privilégier les circuits courts et réduire le recours à des intermédiaires..

Une démarche d’expérimentation et d’innovation

L’innovation de VRAC provient :

  • De son public cible : l’action de VRAC consiste à essaimer le modèle des groupements d’achat sur des quartiers et publics fragilisés alors que ce type de dispositif est développé auprès d’un publics averti, militant, et aux revenus plus conséquents.
  • De son modèle de distribution : à ce jour les dispositifs qui existent sont le plus souvent des modèles totalement ou semi-caritatifs  réservés aux plus pauvres. VRAC, ouvert à tous, propose un modèle marchand dont la valeur des produits sera dégressive à mesure que le nombre de participants grandira.
  • De son modèle d’approvisionnement : VRAC entend être proactif dans sa recherche de produits. Celle-ci sera déclenchée par une demande exprimée par les habitants eux-mêmes, et ne souhaite pas être dépendante de l’offre disponible sur le marché, comme c’est le cas des associations caritatives ou solidaires.
  • De la qualité recherchée de ses produits : VRAC entend s’éloigner d’un système basé sur l’absence de choix, sur des produits bas de gamme et dont les dates de péremption sont proches. VRAC souhaite ouvrir l’accès à des produits  d’origine biologique, cultivés ou fabriqués dans un rayon géographique proche.
  • De son mode de fonctionnement ancré sur l’implication des consommateurs :  VRAC souhaite mettre en place un groupement d’achats : de la participation du plus grand nombre à la réalisation des différentes tâches inhérentes à la réception des marchandises, à leur reconditionnement, à leur distribution dépendra le prix de vente le plus bas, à l’instar des magasins coopératifs évalués à l'étranger (en particulier expériences new-yorkaises ou londoniennes). 

Impact

VRAC est présent aujourd'hui sur 5 quartiers de l'agglomération lyonnaise : La Duchère à Lyon, Les Minguettes à Vénissieux, Le Prainet à Décines, Les Noirettes à Vaulx en Velin et L'Arsenal à St Fons.

De septembre 2014 à fin 2015, nous prévoyons la mise en place d'une procédure d'évaluation et de suivie de l’impact du projet. Cette évaluation et ce suivi que nous détaillerons au s'effectuera à travers une étude d'impact portant sur :

  • la consommation des ménages et ses incidences sur leur santé et leur bien être,
  • l'implication des habitants et la création de nouveaux espaces de socialisation autour de la consommation,
  • le volet économique du projet permettant sa pérennisation. Il s'agira, à partir des premiers résultats de l’évaluation et de l'étude d'impact, d'une part de poursuivre l'extension tant en territoires concernés qu'en produits distribués et d'autre part de pérenniser le projet à travers son fonctionnement social et économique

Partenaires

  • Les Habitants : acteurs et bénéficiaires de la démarche
  • Des acteurs locaux (Collectivités Locales, Groupes d'Habitants, Centres Sociaux, Organismes de Logements Sociaux....) qui se retrouvent dans les valeurs que nous défendons.
  • Des fournisseurs respectueux de préoccupations sociales et environnementales.
  • La Fondation Abbé-Pierre dans le cadre de sa politique de lutte contre l'exclusion des personnes et familles défavorisées.
  • Une campagne de Crowdfunding est en cours sur KissKissBankBank, soutenez le projet