Accueil > Nos entreprises > Portraits > Manolia

A noter

lauréat de la       BOURSE FRENCH TECH BPI

L'équipe

Célia PROBST

Myriam RIBEIRO

Contact

Adresse



Contactez-nous par mail
Téléphone :

Manolia

Société en cours de création

Rhône-Alpes

Enfance , Handicap

Crèche bilingue Langue des Signes – Français à Lyon où les familles et l’équipe encadrante seront mixtes sourds/entendants, afin d’offrir un environnement d’éveil bilingue aux enfants grandissant avec ces deux langues dans leur éducation. La micro-crèche accueillera une dizaine d’enfants de 0 à 4 ans.

Le projet

Aujourd’hui, les parents d’enfants sourds ou les parents sourds d’enfants entendants, font face à une absence de structure Petite Enfance adaptée. Quand ils font le libre choix éducatif du bilinguisme en Langue des Signes, il n’y a pas d’offre qui répondent à leurs besoins. Ils ne sont pas accompagnés et les enfants sont isolés. De l’autre côté, les professionnels sont démunis. Alors que le dépistage précoce se généralise et que la période préverbale des tout-petits est un moment fondateur de réussite ou d’échec, ce projet s’inscrit dans une démarche à échelle sociétale.

Mano-lia s'attaque ainsi aux problèmes suivants :

  • le déficit de solutions de garde adaptées et en Langue des Signes, qui touche particulièrement les familles en situation d’handicap ;
  • le peu d’application des lois sur l’égalité des chances et la liberté des choix éducatifs (Loi 2005), qui constitue un frein à l’intégration;
  • le manque de reconnaissance de la Langue des Signes Française (LSF), qui est corrélé avec  la défense de l’éducation bilingue.

Pour les résoudre :

  • une prestation de garde complète axée sur l'épanouissement des enfants en LSF
  • une équipe compétente bilingue et mixte sourds-entendants,

Mais aussi :

  • un terrain de recherche pour développer les outils pédagogiques bilingues
  • une interface de conseil aux professionnels pour développer ces accueils
  • une amélioration de la communication entre sourds et entendants en créant du lien.

La dimension innovation sociale

Mano-lia est par elle-même une expérimentation, qui vise à développer un nouveau concept duplicable :

  • un service global qui répond à plusieurs problématiques sociétales sans les cloisonner : solution de garde, égalité des chances, libre choix éducatif, reconnaissance linguistique, emplois de personnes en situation d’handicap
  • une rencontre des différents publics qui apporte de la mixité et du lien social, vers une vraie intégration
  • de la création d'activité et des parcours de formation pour les professionnels en attente d’une meilleure adaptation du milieu du travail
  • un mode de gouvernance coopératif qui implique tous les acteurs, internes comme externes, privés et publics
  • un projet  transférable dans toutes les villes de France, d'Europe et d'ailleurs.

Impact

Mano-lia aura un rayonnement économique et social, elle va :

  • créer de l'emploi, dont des travailleurs en situation d’handicap (équipe encadrante diplômée sourds, employée dès l’ouverture)
  • accueillir une dizaine d’enfants sourds et entendants et leurs familles, 5 jours par semaine, dès l’ouverture de la 1ère crèche
  • favoriser l’intégration des personnes sourdes, en facilitant la suite de leur parcours à l’aide de la Langue des Signes
  • sensibiliser à la différence, tout en enrichissant la communication des tous petits
  • fédérer des acteurs locaux, nationaux et internationaux, autour de la Langue des Signes et de la Petite Enfance
  • soutenir l’ouverture d’autres crèches bilingues et l’intégration dans les structures existantes.

Partenaires

  • Un réseau national d'associations locales qui travaillent ensemble : mutualisation d'outils et de pratiques, de compétences
  • Des salariés impliqués dans les prises de décision
  • Des partenaires publics participant au développement et aux comités de pilotage (Conseil Général, CAF, Ville de Lyon, Conseil Régional…)
  • Des chefs d'entreprises réunis dans un comité d'accompagnement pour apporter leurs compétences (Directeurs d’Etablissements d’Accueil du Jeune Enfant…)
  • Des chercheurs qui travaillent sur le bilinguisme de l’enfant et trouveront ici un terrain d’observation
  • Des partenaires œuvrant pour l’insertion des sourds : emploi, handicap, langue et culture (asso APES, Urapeda, Agefiph, Cap Emploi, Mdph…)